Maintenant !

World Company : guignols de l'info

 

Extrait de Wikipedia

La World Company est une multinationale imaginaire basée aux États-Unis, apparaissant dans l'émission satirique de Canal +, Les Guignols de l'info.

Le développement de l'idée sous forme de métaphore comme fil conducteur tout au long des sketches constitue une parabole et une satire des effets de la globalisation.

Son nom (l'entreprise mondiale en anglais) en lui-même est subversif et suggère que les dés sont pipés puisqu'un seul et unique trust se serait emparé de l'économie mondiale, au mépris du fair-play et des règles sur le bon fonctionnement de la concurrence qui forment le crédo libéral. Cette mainmise lui confèrerait même une influence suffisante pour dicter sa volonté aux dirigeants des autres entreprises et aux chefs d'état.

La musique souvent associée à la World Company est le morceau « Central Services/the office », tiré de la bande originale du film Brazil, mettant en parallèle la bureaucratie totalitaire et déshumanisée du Ministère de l'Information de Brazil et la World Company.

Utilisant la marionnette de l'acteur Sylvester Stallone, ses cadres sont tous des clones, portant costume-cravate et ayant la tête de M. Sylvestre. M. Sylvestre explique qu'il a quitté l'armée parce que « On n'avait plus le droit de péter la gueule », il a donc rejoint la World Company parce que « là, on n'arrête pas de péter la gueule, mais en costard ! ».

Le but de la World Company est de faire le maximum d'argent possible sans aucune considération pour les personnes qu'elle emploie ni pour l'environnement. Elle est très proche de l'armée et est une caricature souvent utilisée par les mouvements altermondialistes.

 

(Source)

Au delà du Capitalisme

(ou du "néolibéralisme" si vous préférez bien que ce terme induise en erreur puisque l'objectif du libéralisme est un équilibre entre la liberté individuelle d'entreprendre et la nécessité d'un Etat pour intervenir pour le bien commun. le terme "néolibéralisme" induit en erreur car il semble une évolution du libéralisme alors qu'il s'agit d'asservir les "faibles" au profit "des forts" en supprimant totalement la notion de "bien communs". Le terme "capitalisme" me semble plus approprié car il sous-entend que l'argent est un but en soi dans cette doctrine et pas un outil d'échange entre le travail des uns et des autres.)

Dans cette grande rubrique aussi : des informations par rapport aux racismes de toutes sortes, de la société patriarcale (qui me semble être une calamité pour toutes et tous) ...